Éditorial Résultats juillet 22nd, 2019

VSFighting 2019 : la revanche des champions

Header photo by N.Studios.

Le Dragon Ball FighterZ World Tour 2019 a débuté sur les plages ensoleillées de Daytona, Floride, au CEO et le joueur pro Goichi « GO1 » Kishida a décroché la victoire. Ce n’était d’ailleurs que le début de son règne, comme il l’a prouvé avec ses brillants résultats lors du second Tenkaichi Event au VSFighting un mois plus tard.

Wawa le « petit prodige »

Le VSFighting IX qui s’est tenu à Birmingham, Royaume-Uni, proposait une compétition sur divers jeux de combat majeurs et a couronné de nombreux champions. Plusieurs d’entre eux étaient d’ailleurs inscrits pour en découdre sur Dragon Ball FighterZ. En tant que tournoi important de jeux de combat en Europe, le plateau de concurrents était forcément très relevé lors du week-end du 20 juillet. Des noms connus comme le héros américain, « HookGangGod », le pro japonais « Maddo » et le champion du DBFZ World Tour de l’année dernière, Ryota « Kazunoko » Inoue étaient venus se disputer le titre de champion.

Ce tournoi particulier apportait également son lot de talents européens avec des joueurs d’Espagne comme « Shanks » ou de France, comme « Kayne », venus participer à la mêlée. Il y avait également une autre jeune vedette de la communauté française des jeux de combat, qui a fait les gros titres plus tôt dans l’année et possède un palmarès déjà bien rempli sur d’autres jeux qu’il pratique depuis l’enfance.

« Wawa » est la nouvelle star française des jeux de combat qui s’est déjà fait un nom très jeune sur le jeu The King of Fighters XIII. Le jeune prodige, de dix ans à l’époque, avait choqué la communauté lors de la Cannes’ World Game Cup en 2013 dans un affrontement particulièrement disputé entre le Maroc et la France lors de la grande finale. Il avait même fini par mener son équipe vers la victoire.

C’était la surprise de la saison !

Ceci n’était clairement que les premiers pas de la carrière de Wawa. Il a depuis secoué la compétition dans Dragon Ball FighterZ avec son utilisation impressionnante de Son Goku (base). Alors que la saison 2019 n’a pas encore commencé, Wawa a déjà remporté The Mixup à Lyon au mois d’avril et une victoire au Stunfest en mai. Ces deux performances majeures ont poussé la communauté à le considérer comme un joueur à surveiller de près pour le prochain Tour.

Avec ces deux victoires majeures à son actif, Wawa a sans trop de surprise fait tomber plusieurs têtes lors du second Tenkaichi Event du World Tour 2019, un événement qui attribue des points de récompense en fonction du classement dans le tournoi. Avec 200 points à se partager, Wawa et ses camarades européens étaient bien décidés à ne pas laisser passer l’occasion d’accumuler des points, ce qui n’a pas manqué de déboucher sur des combats très intenses lors des tableaux.

De fait, Wawa s’est même payé le luxe d’envoyer Kazunoko dans le tableau des perdants après un affrontement tendu lors du top 16. Il a réussi un mélange sournois d’attaques aériennes imprévisibles pour créer l’une des plus grosses surprises du tournoi. Le champion du World Tour de l’année dernière semblait clairement en perte de vitesse et se faisait éjecter dans le tableau inférieur, grâce à un 2-0 très convaincant de Wawa, mais celui-ci n’était pas le seul tueur européen à la recherche de nouvelles proies.

Les plus grands joueurs d’Europe impressionnent

Le joueur pro anglais « OBAssassin » affrontait le français « Kasuga » dans le top 16, dans une série de combats à suspense qui passionnèrent les foules. Même si OBAssassin avait réussi à sécuriser le match 1 de manière convaincante (ne perdant qu’un seul personnage lors du combat), le deuxième affrontement ne fut pas si facile. Le héros local se retrouvait avec son dernier personnage face à Kasuga, qui même s’il était dans la même position, disposait de largement plus de points de santé. La situation était critique pour OBAssassin et l’affrontement semblait tout droit se diriger vers un match 3, mais l’assassin anglais finit par arracher la victoire avec une talentueuse réaction d’orgueil, alors même qu’il n’avait pas réussi à achever son combo initial.

La victoire d’OBAssassin fut accueillie par un tonnerre d’applaudissements, mais celui-ci ne resterait pas très longtemps au sommet. Shanks, le représentant espagnol, l’affrontait juste après sa victoire contre Kasuga et il n’allait pas faire dans la dentelle. Tout comme OBAssassin avait vaincu Kasuga 2-0, le « Padre » en personne venait prouver que l’Espagne était une nation sur laquelle il fallait compter. Il terrassa OBAssassin dans un cinglant 2-0, malgré la présence du puissant Son Goku Black et réussit même l’exploit de ne pas perdre un seul de ses combattants en deux matchs.

Wawa sème le chaos à Birmingham

Ces affrontements terminés, le top 8 incluait trois représentants européens. Shanks et Kayne étaient dans le tableau inférieur, tandis que Wawa se trouvait dans le tableau des gagnants. Il devait affronter Fenritti, malheureux dauphin du CEO et du World Tour 2019. Le public était largement en faveur du jeune pro français et celui-ci s’adjugeait le premier match sans perdre un seul personnage. Cependant, Fenritti arrachait la victoire lors du match deux, avant que Wawa ne réussisse une splendide remontée lors de l’affrontement final et achève le Cell de Fenritti dans un époustouflant combo mortel.

Cette prouesse envoyait le jeune pro en finale des gagnants face à GO1. Goichi ayant été couronné premier champion de la saison 2019, leur affrontement devenait une question de vie ou de mort pour Wawa. Malheureusement, malgré ses performances impressionnantes, Wawa ne parvint pas à tenir le rythme face à GO1 et celui-ci renvoya sans sourciller le jeune français dans le tableau des perdants.

Une revanche du CEO au suspense haletant

Ainsi, GO1 se qualifiait pour la grande finale, qui présentait un air de déjà-vu avec celle du CEO 2019 qu’il avait aussi atteinte depuis le tableau des gagnants. Cependant, cela signifiait également que Wawa avait encore une chance de sécuriser la victoire depuis sa place en finale des perdants, une finale où l’on retrouvait à nouveau Fenritti, qui s’était débarrassé du champion américain HookGangGod pour se hisser jusque-là.

C’était l’occasion parfaite pour les deux champions de s’offrir une revanche après leur affrontement en demi-finale de haut du tableau. Fenritti allait tout donner contre le jeune favori français. Et même si Wawa remportait les deux premiers matchs dans un combat intense, c’était au final Fenritti qui s’offrait une incroyable remontée, dans un dernier affrontement incroyablement serré pour remporter la victoire malgré un combo hallucinant de Wawa.

Fenritti se qualifiait pour la grande finale pour une nouvelle répétition, cette fois de celle qu’il avait disputée au CEO un mois auparavant. La revanche serait palpitante contre son démon GO1 et les fans se demandaient s’il pourrait enfin sortir victorieux. Même si Fenritti réussissait d’abord à réinitialiser le tableau depuis le côté perdant avec un 3-0 convaincant, GO1 ne s’avouait pas vaincu. Dans une brutale remontée, il inversait le cours de l’affrontement en infligeant un cinglant 3-0 à son rival. Les incroyables capacités d’adaptation de GO1 lui permettaient de s’adjuger une nouvelle victoire après celle du CEO et marquaient la tendance pour les prochaines compétitions de DBFZ.

GO1, Fenritti ou Kazunoko – qui est le guerrier DBFZ ultime ?

Kazunoko a écrasé la concurrence en 2018 et s’est octroyé quatre des sept Dragon Balls avant de s’adjuger le titre de champion du World Tour en janvier. GO1 semble être sur une série victorieuse similaire après une saison déjà fort réussie l’année dernière, mais il est encore trop tôt pour savoir s’il réussira à égaler en 2019 le niveau de domination qu’avait affiché Kazunoko. Celui-ci décroche d’ailleurs toujours de belles places en compétition. Une seule chose est certaine cependant, le jeune français, Wawa a offert un spectacle époustouflant lors du deuxième Event de la saison et a prouvé que l’Europe et les jeunes joueurs en général pouvaient représenter des concurrents à prendre très au sérieux parmi les guerriers Super Saiyens.