Résultats juillet 1st, 2019

Le premier vainqueur du Tenkaichi

L’été est officiellement arrivé et a apporté dans ses bagages le Dragon Ball FighterZ World Tour 2019 ! Au Community Effort Orlando (plus connu sous le nom de CEO), les joueurs ont eu la chance de batailler contre les meilleurs du Tour sur les plages ensoleillées de Daytona, en Floride, lors d’un des plus gros tournois de jeux de combat de l’année. Un événement qui s’est achevé de manière captivante aussi bien pour les fans que pour les compétiteurs.

Du sable, du soleil et un affrontement de Super Saiyens

Le Dragon Ball FighterZ World Tour 2019 a démarré sur les chapeaux de roue au CEO avec un événement dédié aux jeux de combats et au catch les 28 et 29 juin. Tandis qu’un événement de catch se déroulait au célèbre Ocean Center de Daytona, un combat d’un genre différent avait également lieu : le tout premier événement de la saison 2019 de DBFZ, avec ses participants chevronnés et son déroulement imprévisible.

Après les finales de janvier et sa domination lors de l’année précédente, Ryota « Kazunoko » Inoe était l’un des favoris pour ce premier événement de 2019. Ayant remporté quatre des sept Dragon Balls du Tour 2018, il ne faisait aucun doute que Kazunoko était l’un des meilleurs FighterZ du monde ; mais c’est sa victoire aux finales de janvier qui scella définitivement son destin, après avoir vaincu Fenritti lors d’un affrontement palpitant.

Cependant, la domination de Kazunoko prit un tournant inattendu cette saison : après être parvenu dans le Top 8, il se retrouva dans le tableau des perdants suite à une défaite contre Maddo. Ce contretemps obligea le champion de 2018 à affronter une nouvelle fois son adversaire des Grand Finals en Top 8, mais cela ne fut pas le seul moment marquant du tournoi au CEO, loin de là.

Énorme tension avec KnowKami

Les Américains firent forte impression lors du championnat à Daytona, avec des joueurs extrêmement populaires comme Dekillsage, KnowKami et le légendaire Dominique « SonicFox » McLean qui provoqua de sacrés remous. Quelques temps forts survinrent avant même le Top 8 du samedi, notamment la qualification de KnowKami qui affrontait Maddo dans le tableau des perdants.

Favori aussi bien du public américain sur place que du chat Twitch, Kami affrontait Maddo dans la finale du Top 16, notamment avec C-21 et Son Goku Black en défense qui lui permirent effectivement de tenir contre son adversaire. Leur premier combat se joua à un cheveu, chaque joueur se retrouvant avec un seul personnage et une minute au compteur. La victoire semblait acquise pour Maddo, mais Kami utilisa une super charge pour le punir à la dernière seconde, ce qui lui octroya un point de plus que son adversaire, la victoire et une place dans le Top 8.

Le retour épique de Tachikawa

KnowKami fut loin d’être le seul joueur à offrir un moment pareil dans le Top 16 : Fenritti affrontait Tachikawa dans le même tableau, et ce dernier offrit un retour incroyable en défiant toutes les probabilités.

Fenritti acheva Tachikawa avec un combo mortel en première manche et le domina totalement dans la deuxième, ne lui laissant plus que Freezer contre son équipe toujours dotée de ses trois personnages. Cependant, Tachikawa n’était pas prêt à passer en « mode spectateur », comme l’affirma le commentateur Yipes en plaisantant : cela activa au contraire son mode « Ultra Instinct » et il parvint à vaincre Fenritti lors d’un retour absolument épique qui vit s’opposer Freezer et Cell, un véritable « combat des meilleurs méchants ».

Le parcours de GO1 vers les Grand Finals

Ces matchs incroyables du Top 16 menèrent à un Top 8 à l’affiche magnifique : quatre joueurs occidentaux contre quatre joueurs japonais. La compétition vit même un nouvel épisode de la rivalité opposant GO1 à SonicFox, célèbre notamment en raison de leur changement de côté hilarant lors de l’EVO 2018 (un moment qui donna naissance au mème de l’expression « blasée » de GO1).

Cette fois-ci, GO1 élimina McLean proprement 2-0 puis affronta Dekillsage, qu’il élimina 3-0. Cela lui offrit sa place pour les Grand Finals, qui virent aussi l’arrivée d’un visage familier : celui du finaliste du Tour 2018.

Le premier vainqueur du Tenkaichi

Fenritti remonta en effet depuis le tableau des perdants pour affronter GO1 lors de la finale, qui vit un twist intéressant : tandis que GO1 l’emporta sur Fenritti pour commencer, ce dernier reprit la main et décima son adversaire avec trois personnages encore en lice.

Cela mena à un affrontement palpitant entre les deux. GO1 consulta son petit carnet, comme à son habitude, et trouva en lui l’énergie dont il avait besoin pour finalement l’emporter 3-1 contre son adversaire. Il devint donc le premier vainqueur du Dragon Ball World Tour 2019 et gagna même une ceinture de catch étincelante en récompense, mais parviendra-t-il à avoir le même parcours que Kazunoko l’an passé ?

La route vers l’EVO 2019

Malgré la domination de Kazunoko l’année dernière, il fut éjecté de la compétition par Fenritti dans le tableau des perdants en Top 8 ; Fenritti put ainsi prendre sa revanche contre Kazunoko qui l’avait vaincu lors de la finale du World Tour 2018. D’après le public, GO1 s’annonce prometteur cette année et Kazunoko doit donc s’attendre à une concurrence toujours plus rude, notamment lors du prochain tournoi du Tour : l’Evolution Championship Series.

Plus grand tournoi de jeux de combat du monde à ce jour, l’EVO promet comme à l’habitude des affrontements acharnés cette saison, mais qui en sortira vainqueur ? Avec la montée en puissance des Américains et le premier événement Tenkaichi remporté par GO1, seul l’avenir nous le dira. Et heureusement pour nous, il est proche car le lancement de l’EVO se fera au mois d’août !