Résultats août 9th, 2019

Dragon Ball FighterZ à l'EVO 2019 : La revanche d'une vie

C’est le tournoi de jeux de combat le plus attendu de l’année : l’Evolution Championship Series, couramment abrégé en EVO. Il est largement considéré par la communauté comme la plus grande compétition au monde. C’est un pèlerinage annuel important pour les fans et les champions de tous les âges, avec une immense variété de jeux en compétition. Les joueurs pouvaient s’attendre à de l’action intense au cours du week-end et les affrontements sur DRAGON BALL FighterZ n’ont pas manqué de faire monter la température.

Les Guerriers Z se rassemblent lors du plus grand tournoi de jeux de combat du monde

L’EVO cette année a connu un nombre impressionnant de participants sur tous les jeux en compétition. Sept titres ont même enregistré plus de 1 000 joueurs. Dragon Ball FighterZ faisait partie de ces jeux avec 1 198 guerriers prêts à en découdre dans un affrontement entre Super Saiyens lors du plus glorieux tournoi de jeu de combat du monde.

En tant que compétition à la réputation mondiale, l’EVO compte également comme un Saga Event dans le Dragon Ball FighterZ World Tour et le vainqueur validait automatiquement son ticket pour les Finales du mois de janvier. Même si les Saga et les Tenkaichi Events donnent chacun des points aux joueurs qualifiés, les Saga Events offrent aussi un joli coup de pouce au joueur qui s’empare de la première place. Cela n’a pas manqué de rendre la compétition encore plus disputée que d’habitude.

Premier événement Saga de 2019

Avec deux Tenkaichi Events déjà disputés, l’EVO marquait le troisième tournoi de cette saison et se déroulait dans la foulée du CEO et du VSFighting deux semaines avant. Les mêmes visages s’étaient déjà retrouvés en Finales des deux premiers événements : Shoji « Fenritti » Sho et Goichi « GO1 » Kishida. C’était d’ailleurs le dernier cité qui avait remporté les deux compétitions et qui domine le classement du Tour avec un impressionnant total de 400 points.

GO1 arrivait en homme à battre du Tour, ayant remporté deux Events d’affilée à la suite de l’incroyable série de victoires de Ryota « Kazunoko » Inoue l’année dernière. Avec Fenritti sur ses talons, il semblait que le World Tour pouvait compter sur une belle base de joueurs solides, mais ils ne seraient pas les seuls à faire des vagues dans la compétition, et de loin.

« Ne retiens pas tes coups juste parce que je ressemble à un enfant, Vegeta ! »

Le jeune « Tsuyoshi », un garçon de neuf ans connu pour ses performances lors des Japan’s Fighting Tuesdays dans la Red Bull Gaming Sphere, réalisa une performance impressionnante lors du Jour 1 en sortant de sa poule sans perdre un seul match. Ceci généra d’ailleurs des moments impressionnants sur le stream.

Même s’il n’a que neuf ans, Tsuyoshi n’est pas un bleu, comme il le prouva rapidement avec des coups époustouflants dans son combat contre « Killmonger », son tout premier affrontement diffusé sur le stream EVO. Sans perdre un seul personnage, Tsuyoshi battit Killmonger d’un cinglant 2-0, prouvant par la même occasion que dans les jeux de combat, la valeur n’attend pas le nombre des années.

Défaites surprises et inattendues

Le Jour 2 connut encore plus d’action alors que la compétition progressait vers les tableaux du Top 32, puis du Top 16. Même si Fenritti est considéré comme l’un des meilleurs joueurs de DBFZ du monde, sa course dans le Tableau des gagnants s’arrêta avant le Top 8. C’est son compatriote japonais, HiroHiro, qui se chargea de l’éjecter dans la poule des perdants avec une utilisation surprenante de C-17 qui cloua sur son siège le commentateur et analyste, Damascus.

Ce ne fut pas la seule défaite surprise du week-end. Kazunoko avait dominé la compétition l’année dernière, mais cette année l’américain Dominique « SonicFox » McLean (champion EVO de DBFZ 2018 en titre) se chargea de le faire passer dans le tableau des perdants pour sécuriser sa place en Top 8 et atterrir sur le tableau des gagnants où il affronterait HiroHiro.

Rivalités, provocations et revanches

2019 marquait la seconde année de présence de Dragon Ball FighterZ à l’EVO à la suite de la palpitante compétition offerte en 2018. L’année dernière, c’était SonicFox qui s’était confronté à son grand rival GO1 lors des Grandes finales du dimanche sur la scène principale. GO1 avait réinitialisé le tableau et forcé SonicFox à demander un changement de côté via pile ou face. La pièce était tombée du bon côté pour le héros américain et ce coup du sort avait laissé son adversaire le visage fermé.

SonicFox s’était ensuite adjugé le titre en 2018 après une remontée légendaire. Il était revenu défendre son titre cette année dans une compétition qui le mena directement vers son grand rival dans les Finales des gagnants 2019. Leur affrontement de 2018 toujours à l’esprit, SonicFox s’assura de provoquer son adversaire et GO1 ne se laissa pas démonter en répondant du tac au tac pour l’une des revanches les plus attendues sur DBFZ.

La chute de Fenritti

C’était comme si la compétition avait fait un bon dans le passé : les deux joueurs, au top de leur forme, étaient au coude à coude et se prenaient une manche chacun pour égaliser à 2-2. Avec un seul combat restant, les deux opposants devaient s’en remettre à leurs derniers personnages, mais ce fut finalement GO1 qui sortit vainqueur en arrachant la victoire pour éjecter SonicFox en tableau des perdants (non sans un dernier coup de pression bien mérité qui le vit s’allonger au sol de soulagement).

En dépit de la victoire de GO1, l’affrontement était encore loin d’être terminé. Même si Fenritti avait sécurisé sa place pour les Grandes finales lors des deux Events précédents du Tour, l’EVO est généralement une compétition plus imprévisible et elle fut le théâtre de changements majeurs dans les rapports de force entre les joueurs pro en 2019. Dans un rebondissement inattendu, SonicFox éjectait donc Fenritti de la mêlée en signant une victoire 3-2 et s’emparait de la place de Grand finaliste tant convoitée par Fenritti.

GO1 remporte l’EVO 2019

Ainsi, SonicFox devait affronter GO1 dans l’une des revanches les plus électriques de toute l’histoire de l’EVO. L’un des joueurs professionnels américains au palmarès le plus impressionnant affrontait l’homme qui domine actuellement la compétition sur DBFZ. Chaque joueur avait les moyens de s’emparer du titre de champion, mais évidemment, il ne pouvait en rester qu’un.

Étant donné l’affrontement serré qui s’était déroulé dans les finales de 2018, la plupart des fans s’attendaient à voir SonicFox réinitialiser le tableau pour relancer la compétition. Et même si le champion américain démarra fort, GO1 montra à tout le monde pourquoi il est actuellement considéré comme l’homme à battre sur FighterZ, en réduisant SonicFox à son dernier personnage, Buu enfant.

Alors que GO1 avait réinitialisé le tableau en 2018, c’était au tour de SonicFox de tenter cet exploit, mais GO1 ne le laissa pas faire et s’empara du titre. Il punit un combo raté de son éternel rival pour s’imposer 3-2. Même s’il avait déjà remporté deux events dans le Tour 2019, la victoire à l’EVO lui avait toujours échappé jusqu’à présent et GO1 s’effondra et pleura de joie après avoir validé sa victoire.

Deux nouveaux Guerriers Z rejoignent la mêlée !

Tous les yeux étaient mouillés d’émotion dans la salle, mais il n’y a pas que la compétition, les joueurs étaient également très excités par une autre facette de l’EVO. La révélation de nouveaux personnages et des annonces sont également très attendues et les fans de DBFZ n’ont pas été déçus. Janemba, l’antagoniste de Dragon Ball Z: Fusion Reborn, va rejoindre la mêlée aux côtés de la fusion entre Son Goku et Vegeta la plus puissante de toutes : Gogeta (SSB). Avec deux nouveaux visages parmi les combattants, les joueurs pourront en découdre avec Janemba dès le 8 août, soit moins d’une semaine après la victoire pleine d’émotion de GO1 à l’EVO.

Et ce n’est pas tout. Six nouveaux événements ont été ajoutés au Dragon Ball FighterZ World Tour 2019. La seconde moitié de l’année verra la compétition inclure, entre autres, des pays comme la France, l’Espagne, la Malaisie et les Philippines. Cependant, c’est à Melbourne, Australie, que se déroulera la prochaine étape du Tour, le 30 août. Voilà qui laisse un petit mois aux combattants afin de se préparer pour le prochain Tenkaichi Event.

Alors que GO1 a déjà remporté trois Events du Tour jusqu’à présent, il semble bien que le pro se destine à devenir la plus grande star de 2019. Mais avec des joueurs montant en puissance comme « WaWa » (France), « Shanks » (Espagne) et d’autres encore, il est impossible de prédire qui sortira vainqueur du prochain tournoi. Rassemblez toute votre énergie et prêtez-la pour charger un Genkidama, parce que même si la compétition fait déjà rage, elle vient à peine de commencer !