Résultats octobre 8th, 2019

DBFZ à l'Ultimate Fighting Arena : WaWa époustoufle tout le monde !

Le Dragon Ball FighterZ World Tour est bien entamé après plusieurs étapes déjà bouclées autour du monde, à Daytona Beach au Mexique et même à Manille. Alors que la compétition s’intensifie et continue autour du globe, le Tour a fini par poser ses valises à Paris, pour l’un des plus gros tournois de jeux de combat de France : l’Ultimate Fighting Arena.

L’Ultimate Fighting Arena 2019 s’est tenu aux Docks de Paris et proposait une vaste sélection de jeux de combat avec cinq tournois de circuits officiels, dont celui du DBFZ World Tour. Alors que le joueur pro légendaire, Goichi « Go1 » Kishida, domine toujours le Tour jusqu’à présent, des noms comme ceux de Shouji « Fenritti » Sho et « Dekillsage » ont également fait leur trou en haut du classement grâce à leurs victoires au REV Major et au Thunderstruck, mais ils ne sont pas les seuls à avoir réalisé d’éclatantes performances sur le Tour.

Une génération de jeunes talents se révèle sur DBFZ

Une sélection de nouveaux joueurs a commencé à faire des vagues dans le DBFZ World Tour 2019 avec des jeunes pousses comme « Tsuyoshi », âgé seulement de neuf ans, qui a fait décrocher de nombreuses mâchoires sur le stream de l’ Evolution Championship Series cette année. Dépassant les attentes des fans, Tsuyoshi s’est imposé 2-0 contre son adversaire « Killmonger » sans perdre un seul personnage pour son tout premier combat diffusé en streaming. Mais, il n’est pas le seul guerrier en herbe à s’être fait un nom sur la scène.

Le jeune adolescent de quinze ans, « Tako », a lui aussi fait tourner les têtes au REV Major fin septembre en parvenant jusqu’au Top 8 depuis le côté gagnants sans subir de défaites. Même si Tako a fini par être éliminé par le futur champion, Fenritti, puis par Tachikawa en quart de finale des perdants. Il n’est cependant pas passé inaperçu et les commentateurs Tyrant et Damascus sont restés scotchés par ses performances.

Le jeune français « Wawa » s’accapare la vedette

Il reste encore un jeune joueur qui a éclaboussé le DBFZ World Tour de son talent. Ayant déjà remporté deux événements majeurs avant le début officiel de la saison au CEO 2019, le jeune français de dix-huit ans, « Wawa », a sidéré les fans européens en s’adjugeant des victoires à « The Mixup » à Lyon en avril, puis au « Stunfest » au mois de mai. DBFZ n’est d’ailleurs pas le seul jeu de combat sur lequel il est capable de réaliser d’incroyables performances.

Wawa a secoué la scène des jeux de baston alors qu’il n’avait que dix ans en se taillant une réputation sur King of Fighters XIII. Il avait à l’époque réussi à s’emparer du titre lors de la Cannes’ World Game Cup dans la finale Maroc contre France pour percer comme un jeune prodige des jeux de combat. Wawa fait d’ailleurs toujours honneur à ce titre, étant donné sa récente performance lors de l’Ultimate Fighting Arena cette année.

Deux jeunes talents s’affrontent

Wawa ne fut pas le seul jeune joueur à faire le spectacle lors de l’UFA : le joueur américain Dominique « SonicFox » McLean était lui aussi présent. Connu pour être l’un des meilleurs compétiteurs en jeux de combat, il a déjà remporté plusieurs titres sur différents jeux à tout juste 21 ans, ce qui fait de SonicFox l’un des joueurs les plus titrés pour son âge. Il n’a d’ailleurs pas manqué d’étaler son talent lors du tournoi d’octobre à Paris en parvenant jusqu’au Top 8, à la suite de ses places de dauphin déjà remportées à l’EVO 2019 puis au Celtic Throwdown.

Situé actuellement à la troisième place du classement du DBFZ World Tour, SonicFox a réalisé des performances exemplaires. Il a perdu la seconde place au profit de Fenritti après les victoires de celui-ci au Melbourne Esports Open et au REV Major. Seul représentant des États-Unis au tournoi de jeu de combat de Paris, il portait tous les espoirs de son pays pour atteindre les Grandes Finales, mais deux des meilleurs guerriers français en avaient décidé autrement.

SonicFox se fait battre

C’est Wawa lui-même qui a éjecté SonicFox dans le tableau des perdants après leur affrontement en demi-finales des vainqueurs, les encouragements énergétiques de la foule ayant littéralement renforcé le Genkidama du jeune pro français. Réduisant SonicFox à son dernier personnage, Wawa n’a pas perdu un seul guerrier lors de leur affrontement final, faisant entrer son Son Gohan adulte pour achever l’illustre joueur américain après avoir réussi à réinitialiser le tableau dans une solide victoire 2-1.

Ainsi, SonicFox se retrouvait envoyé dans le tableau des perdants pour y affronter l’espagnol « Shanks » en quart de finale. La bataille entre le héros américain et le dernier représentant ibérique en lice fut très disputée. Chaque joueur avait remporté une victoire et les deux guerriers en étaient réduits à leur dernier personnage dans le troisième combat décisif. La foule vibrait d’anticipation, la défense de SonicFox semblait solide alors qu’il attendait que Shanks passe à l’attaque pour le contrer, mais c’était tout de même Shanks qui réussissait à placer le coup fatal en premier et éliminait pour de bon son adversaire du tournoi.

Des Grandes finales 100 % françaises

La victoire de Wawa dans le tableau des gagnants le destinait à affronter son compatriote français, « Kayne », qu’il avait précédemment battu d’un convaincant 3-0 pour valider son billet en Grandes finales. Dans l’espoir de prendre sa revanche, Kayne avait lui battu Shanks (qui avait vaincu l’anglais OBAssassin) en finale des perdants alors que des supporters tels que SonicFox et Tachikawa l’encourageaient dans le public. Après avoir déjà affronté Wawa en tableau gagnants, cette seconde bataille de Kayne contre le jeune pro marquait pour lui l’occasion de se venger lors de Grandes finales franco-françaises.

Kayne connaissait déjà le plan de jeu de Wawa et parvenait à prendre un match au jeune pro de dix-huit ans, mais la performance dominatrice de Wawa n’était pas terminée et celui-ci finissait par vaincre à nouveau son adversaire d’un solide 3-1 pour s’emparer du titre à l’UFA. Cette énorme victoire du jeune homme (déjà vainqueur de deux tournois DBFZ européens cette année) le propulsait directement à la cinquième place du classement général avec le gain substantiel de 200 points pour sa victoire dans le Tenkaichi Event parisien.

En route vers le SEAM 2019

La victoire de Wawa marque celle d’un joli triomphe pour la France. Le top 5 du classement général du DBFZ World Tour est composé de joueurs venus du monde entier. SonicFox et Dekillsage occupent respectivement les troisièmes et secondes places tandis que Go1 continue de régner sur le classement. Ces guerriers ont tous démontré qu’ils étaient à la hauteur de la situation. Et, avec le SEAM qui approche à grands pas, il est impossible de pronostiquer quel combattant l’emportera lors du prochain Tenkaichi Event du Tour qui se déroulera d’ici une semaine.