Résultats octobre 2nd, 2019

DBFZ au Rev Major : L'ascension de Fenritti

Le Dragon Ball World Tour 2019 a démarré sur les chapeaux de roues sur les plages ensoleillées de Daytona, Floride avec le CEO, avant de se poursuivre lors des célèbres Evolution Championship Series, puis de faire halte sur l’île d’Émeraude pour le Celtic Throwdown . Et maintenant, le Tour vient tout juste de conclure son 7e événement Tenkaichi en Asie du sud-est dans la capitale des Philippines.

REV Major est considéré comme le plus important tournoi de jeux de combat de Manille. Il propose des compétitions sur une vaste éventail de titres du genre avec des concurrents venus du monde entier. Dragon Ball FighterZ faisait partie des jeux au programme. Avec 200 points en jeu pour celui qui remporterait la première place, les concurrents du Tour avaient bien l’intention de se disputer la victoire, surtout après les performances magistrales réalisées par les joueurs occidentaux au classement du Tour, mais les adversaires ne manquent pas.

Le Tour de cette année a été le théâtre d’une incroyable compétition entre Go1 et Shoji « Fenritti » Sho. Les deux joueurs se sont affrontés lors des Grandes finales à suspense du CEO. Alors que Fenritti avait sécurisé la seconde place lors des Finales du DBFZ World Tour l’année dernière, cet affrontement représentait une magnifique occasion pour le joueur pro de prendre une longueur d’avance sur la compétition. Mais c’est bien Go1 qui avait fini par l’emporter ce jour-là avant d’aller ensuite se présenter au tournoi VSFighting au Royaume-uni.

Go1 contre Fenritti – une rivalité entre Super Saiyens

Ce tournoi avait mené à une nouvelle rencontre entre les deux géants puisqu’ils s’étaient retrouvés face à face dans les Grandes finales pour un affrontement aux airs de déjà-vu. Contrairement à ce qui s’était passé au CEO, Fenritti avait d’abord réussi à réinitialiser le tableau avec un cinglant 3-0. Cependant, l’impressionnante domination de Go1 était déjà sur sa lancée et il avait fini par l’emporter 3-1 après la réinitialisation du tableau.

Go1 allait ensuite s’emparer de cinq autre Events sur le Tour, mais Fenritti n’est pas homme à se laisser abattre. Le joueur pro, célèbre pour ses nombreux titres en jeux de combat, s’emparait du titre lors du Melbourne’s Esports Open qui se déroulait le même weekend que le Celtic Throwdown et remportait 200 points, ainsi qu’un nouveau titre à ajouter à son palmarès dans le sillage de l’écrasante saison de Go1.

La relève de la jeunesse !

Passons en mode avance rapide pour arriver fin septembre. Le World Tour est bien entamé et a été le théâtre de nombreuses performances de premier ordre réalisées par des guerriers tels que « Dekillsage » venu de New-York, le jeune français de 18 ans, « Wawa », et même le très jeune « Tsuyoshi », âgé de seulement neuf ans. Tsuyoshi n’est d’ailleurs pas le seul junior à faire des vagues cette saison puisqu’un jeune concurrent de 15 ans a percé sur le devant de la scène lors du REV Major de Manille. Après des rebondissements spectaculaires, le jeune prodige adolescent, « Tako », a réussi à intégrer le Top 8 depuis le tableau des gagnants. Il a terrassé son adversaire « Matoi » d’un cinglant 2-0 en utilisant son équipe surpuissante composée de Bardock, Son Goku GT et Son Gohan adulte, ce qui n’a pas manqué d’époustoufler les commentateurs du tournoi.

Genkidama et rebondissements…

Dans le sillage des jeunes Wawa et Tsuyoshi, Tako était venu prouver que la valeur n’attend pas le nombre des années lorsqu’il s’agit de jeux de combat. Mais sa performance n’était pas le seul moment mémorable du Top 8 lors du Rev Major. Le combat entre Tachikawa et Matoi en demi-finales des perdants n’a pas manqué lui aussi de scotcher les spectateurs à leurs sièges.

Les deux concurrents s’affrontaient pour la première fois dans l’espoir de s’emparer d’un ticket pour la finale des perdants. Le match était assez équilibré et les deux guerriers se retrouvaient chacun avec un seul personnage, jusqu’à ce que Tachikawa lance un Genkidama à un moment fatidique avec Son Goku GT. C’était une occasion pour Matoi de le punir et de tenter de l’achever. Cependant, Matoi ratait l’opportunité de punir son adversaire et les fans semblaient persuadés que la victoire n’échapperait plus à Tachikawa. Et pourtant, Matoi se ressaisissait et plaçait un combo pour s’emparer de la victoire dans un retournement de situation incroyable qui faisait hurler le public.

Fenritti remporte un autre Tenkaichi Event

Alors que Tako avait réussi à se frayer un chemin jusqu’au Top 8 depuis le côté gagnants, le jeune guerrier devait affronter Fenritti pour son premier combat en demi-finales. Malgré quelques difficultés, Fenritti parvenait à s’imposer 2-1 contre le jeune prodige de 15 ans et validait son ticket pour la finale des vainqueurs. Fenritti y affrontait de nouveau « Maddo », qu’il avait déjà rencontré lors des Grandes finales du Melbourne’s Esports Open un mois auparavant.

Cette fois, Fenritti s’offrait une victoire sans trembler (ou du moins le pensait-il) en terrassant Maddo 3-0 pour se qualifier en Grandes finales. Cependant, Melbourne n’allait pas être le dernier tournoi où les deux joueurs combattraient dans les Grandes finales. Maddo parvenait à vaincre Matoi en finale de perdants en prenant une revanche éclatante sur son adversaire.

Fenritti continuait sa performance écrasante et prenait deux combats à Maddo avant ce qui aurait pu être leur dernier match. Les deux guerriers n’avaient plus qu’un seul personnage et Maddo semblait en position de s’emparer de la victoire pour renverser le cours de l’affrontement et s’orienter vers une possible réinitialisation du tableau. Son Buu enfant démarrait fort avec un combo solide, mais il s’essoufflait à mi-chemin et laissait le champ libre au Vegeta de Fenritti qui scellait sa victoire avec un magnifique Final flash pour s’emparer du titre de champion du REV Major et de 200 points.

Dans le prochain épisode de Dragon Ball FighterZ…

La dernière victoire en date de Fenritti a bousculé le classement DBFZ pour l’envoyer à la seconde place avec 1 000 points à la suite des places de dauphin sécurisées par SonicFox à l’EVO et au Celtic Throwdown. Par conséquent, la rivalité entre Fenritti et Go1 est encore montée d’un cran en intensité. De plus, avec la sortie récente de Gogeta, la situation va chauffer pour les concurrents du World Tour 2019 qui ont tous les yeux rivés sur Paris et l’Ultimate Fighting Arena à venir dès le weekend prochain.